Contacts

Le déroulement des interventions et outils pédagogiques de sensibilisation

Programme de sensibilisation auprès des écoles élémentaires et des collèges du bassin versant du Lez : L'eau sous le climat méditerranéen : entre abondance et rareté

Les actions de sensibilisation menées auprès des enfants consistent principalement à intervenir pendant trois demi-journées pour les classes des écoles élémentaires et de collèges sur le terrain ou au sein même de l'établissement.

La sortie sur le terrain s'appuie sur un carnet de travail. Ce dernier sert de support et permet la prise de notes pendant l'intervention. Il est composé de différents types de documents (photos, graphiques, cartes...) qui étayent les propos de l'animateur. L'étude du cours d'eau, même en période normale, permet de faire prendre conscience aux enfants des effets possibles des inondations. Partir en excursion et observer les cours d'eau est un moyen efficace d'attirer leur attention et d'éveiller leur intérêt pour le risque inondation. Ils comprennent le fonctionnement de la rivière et du bassin versant, et observent d'éventuelles laisses de crues ou différents repères de crues.

En plus d'une approche concrète du cours d'eau, des travaux pratiques sont prévus. Afin de calculer le débit, les enfants effectuent des relevés (vitesse du courant, largeur, profondeur) avec du matériel simple (ficelle, bouchons de liège, bout de bois...).

Après cette demi-journée sur site, l'intervention par demi-classe consiste à mettre les enfants en situation d'aménagement du territoire dans un contexte d'inondations. Grâce à des outils pédagogiques conçus sous forme de jeux, les enfants, de façon interactive, proposent des solutions pour faire face aux inondations. Ces outils (une maquette de bassin versant et une maquette hydraulique) ont été élaborés spécialement pour les actions de sensibilisation. L'animation dans un deuxième temps consiste à travailler en salle informatique sur l'exploitation de ressources internet et notamment des données en temps réel des 3 stations météorologiques mises en place sur les établissements scolaires (mises à jour toutes les 5 minutes) consultables sur le site internet du SYBLE (www.syble.fr, rubrique Météo direct).Ainsi, la relation entre les pluviométries importantes et les crues voire les inondations est établie sur cette base de travail. Pour finir, les gestes essentiels, qui peuvent sauver en cas d'alerte d'inondation, sont expliqués aux enfants.

La dernière demi-journée est consacrée à la rareté de l'eau. En effet, après les périodes d'abondances à l'automne, l'eau devient plus rare en été sous le climat méditerranéen. Les enfants sont sensibilisés à la fragilité de la ressource en eau (d'où elle vient, qu'est-ce qui se passe s'il ne pleut pas). Une enquête est menée par les enfants dans l'école pour découvrir les gaspillages et trouver des solutions pour économiser l'eau. Les animateurs s'appuient sur le carnet de travail pour réaliser cette enquête et une maquette permet d'expliquer le karst et son fonctionnement (différents niveaux d'eau représentés par des leds lumineux).

Pour les écoles élémentaires : 

1ère intervention : Sortie découverte et observation sur le terrain (1/2 journée)

  • Lecture de paysage, approche du cours d'eau
  • Découverte du cours d'eau, de son milieu et de son fonctionnement
  • Notion de bassin versant
  • Fonctionnement du cours d'eau, qualité de l'eau
  • Effet des inondations sur le secteur
  • Histoire de la rivière et des inondations
  • Le risque inondation

2ème intervention : Visualisation du phénomène inondation sur maquette, sites internet et gestes essentiels (1/2 journée)

  • Atelier demi-classe "Maquette de bassin versant"
    • Localisation/repérage de la commune, compréhension, aménagement du territoire à l'échelle du bassin versant, compréhension des enjeux présents
    • Mise en situation d'aménagement du territoire par les élèves, construction des villes
    • Jeu de rôle, mise en situation face à un événement potentiellement dangereux sur leur commune, simulation des inondations
    • Atelier de consignes de sécurité
    • Expliquer l'alerte, les gestes essentiels en cas d'inondation, le PPMS, le PCS
    • Moyens d'alerte, de mise en vigilance
    • Bilan, retour d'expérience

3ème intervention : Ateliers Fragilité de la ressources en eau et économie d'eau (1/2 journée)

  • Atelier demi-classe (exercices et expériences) 
    • Découverte de la maquette karst
    • Comprendre d'où vient l'eau pour sensibiliser les élèves à la fragilité de la ressource en eau
    • Sensibiliser les élèves à l’inégalité de l’accès à l’eau potable à l’échelle mondiale (eau d’ici et d’ailleurs)
    • Sensibiliser les élèves aux quantités d’eau utilisées pour les différentes activités du bassin
    • Sensibiliser au changement climatique (lien pluviométrie, recharge des aquifères)
    • Identifier les points de la maison, de l’école, de la ville où se font les gaspillages d’eau
    • Apprendre à limiter sa consommation en eau s d’eau
    • Comprendre comment l’école et/ou la ville peut limiter sa consommation en eau
    • Sources de pollution de l’eau (pesticides) et solutions pour limiter les apports (0 phyto, …)
  • Atelier Eco gestes
    • Atelier diagnostic : Propositions pour économiser l’eau (réparation fuite, jardin sec,mousseurs, gestes quotidiens, …). Les éléments de la mallette GASPIDO sont utilisés.
    • Atelier découverte : au sein de l'école pour repérer les aménagements pour économiser l'eau : comprendre le circuit de l'eau dans l'école (relevé de proposition, nombre de robinet, fuites détectées, arrosage si jardin, ...), proposition pour économiser l'eau (jardin sec, mousseurs, gestes quotidiens, ..) et des produits polluants pour l’eau qui peuvent être utilisés (pesticides). Ce sera notamment l’occasion pour les enfants d’apprendre à reconnaître les plantes peu consommatrices d’eau (romarin, lavande, ..) et à ne pas utiliser de pesticides à la maison.
  • Outil pédagogique : maquette karst

Cette maquette permettra de visualiser les hauteurs d’eau de la nappe afin de comprendre l’influence directe des infiltrations ou des prélèvements, et des sources de pollution (pesticides) depuis la surface. 

Pour les Collèges :

1ère intervention : Sortie découverte et observations sur le terrain (1/2 journée)

  • Trajet vers le cours d'eau, lecture de paysage, approche du cours d'eau
  • Découverte du cours d'eau, de son milieu et de son fonctionnement
  • Notion de bassin versant
  • Fonctionnement du cours d'eau, qualité de l'eau
  • Lecture de la zone inondable et mesures sur le cours d'eau (calcul de débit)

2ème intervention : Visualisation du phénomène inondation sur maquette hydraulique, sites internet et gestes essentiels (1/2 journée)

  • Atelier demi-classe «Maquette hydraulique»
  • Localisation/repérage de la commune, compréhension, aménagement du territoire à l'échelle du bassin versant, compréhension des enjeux présents
  • Mise en situation d'aménagement du territoire par les élèves, construction des villes
  • Jeu de rôle, mise en situation face à un événement potentiellement dangereux sur leur commune
  • Bilan, retour d'expérience
  • Atelier demi-classe «Moyens de prévision : les sites internet»
  • Découverte des principaux sites de référence (météofrance, vigicrues)
  • Découverte des principaux sites internet d’information et de prévision
  • Analyse de données météorologiques
  • Atelier classe entière «Alerte et gestes essentiels/PPMS»
  • Description de l'alerte
  • Visualisation des pictogrammes
  • Présentation du PPMS

3ème intervention : Ateliers Fragilité de la ressources en eau et économie d'eau (1/2 journée)

  • Atelier demi-classe (exercices et expériences) 
    • Comprendre d'où vient l'eau pour sensibiliser les élèves à la fragilité de la ressource en eau
    • Histoire de l'eau et circuit de l'eau
    • L'eau dans le monde : Sensibiliser les élèves à l’inégalité de l’accès à l’eau potable à l’échelle mondiale (eau d’ici et d’ailleurs)
    • L'eau dans la ville
    • Sensibiliser les élèves aux quantités d’eau utilisées pour les différentes activités du bassin
    • Sensibiliser au changement climatique (lien pluviométrie, recharge des aquifères)
    • Identifier les points de la maison, du collège, de la ville où se font les gaspillages d’eau
    • Apprendre à limiter sa consommation en eau s d’eau
    • Comprendre comment le collège et/ou la ville peut limiter sa consommation en eau
    • Sources de pollution de l’eau (pesticides) et solutions pour limiter les apports (0 phyto, …)
  • Atelier Eco gestes
    • Quizz à la maison
    • Atelier diagnostic : Propositions pour économiser l’eau (réparation fuite, jardin sec,mousseurs, gestes quotidiens, …). Les éléments de la mallette GASPIDO sont utilisés.
  • Outil pédagogique : maquette karst

Comprendre le fonctionnement d'un karst, élément de géologie
Cette maquette permettra de visualiser les hauteurs d’eau de la nappe afin de comprendre l’influence directe des infiltrations ou des prélèvements, et des sources de pollution (pesticides) depuis la surface. 

 

Ces animations, programmées avec l'enseignant, sont animées par deux animateurs formés sur le thème des risques majeurs et sur la thématique de l'eau. Intervenant essentiellement auprès d'élèves de CM1, CM2 et de 6éme et 5ème, les animateurs ont en charge chacun un demi groupe ; l'enseignant étant observateur. Le fait de travailler en petit groupe (environ 12 enfants) favorise la communication et l'écoute. L'animateur peut alors accorder du temps à chaque enfant si nécessaire.

Chaque intervention est organisée de façon identique quelque soit l'âge. Seul le contenu et les outils pédagogiques employés sont adaptés. Ainsi, pour toutes les classes, une sortie sur le terrain à proximité d'un cours d'eau est programmée. Une demi-journée est consacrée à l'initiation des différents outils pédagogiques mis à disposition des animateurs. Enfin, la dernière demi-journée est réservée à l'eau rare et aux gestes pour l'économiser.

Ces demi-journées d'intervention permettent aux enfants d'avoir une première approche pratique du phénomène. Elles sensibilisent les élèves et peuvent servir, par la suite, de base aux enseignants. Il est préférable, afin de justifier les interventions, que ces derniers poursuivent ce travail de développement de la culture du risque. C'est dans ce sens que les interventions sont mises en place en parallèle des programmes scolaires.